Pour le 50ième anniversaire de la famille Z, Kawasaki nous offre deux modèles aux style d‘antan avec la fiabilité moderne qu’on leur connait, la Z650RS et la Z900RS. Dès que l’on aperçoit la nouvelle Z650RS, il n’y a aucun doute sur l’hommage au classique retro. Aujourd’hui, j’ai l’opportunité d’essayer cette dernière grâce à la collaboration de Kawasaki.

Kawasaki Z650RS 2022
Kawasaki Z650RS 2022

Plusieurs auront un coup de cœur pour celle-ci et on peut aisément comprendre pourquoi. Si vous avez, comme moi, plus de 40 ans, vous aurez probablement été propriétaire, ou du moins conduit un modèle classique au look similaire.

Pour ma part, ça l’aura été une Suzuki GS 1000 1980, et ensuite une Honda CB750 1982 que j’aurai eu le plaisir de rouler il y a quelques décennies déjà! 

Harley-Davidson Softail Standard 2022
Kawasaki Z650RS 2022
Kawasaki Z650RS 2022

La ligne de la Z650RS est très belle et en accord avec l’esprit d’origine de Kawasaki. Pour un look retro parfait, deux cadrans ronds à aiguille pour nous indiquer vitesse & tr/min. Au centre, on peut apercevoir, un affichage discret pour le kilométrage, la consommation et le rapport engagé pour nommer que ceux-ci.

Les Miroirs ronds, le siège allongé ainsi que les clignotants avant complètent la silhouette tant appréciée par les amateurs de moto classique. Le réservoir étroit en goutte d’eau de 12 litres aux couleurs très lustré ajoute aussi au clin d’œil du passé.

Cela dit, à partir d’ici, on laisse aller le rétro et nous entrons dans la modernité et sa seconde personnalité!

Kawasaki Z650RS 2022

Kawasaki nous offre la Z650Rs avec un bicylindre de 649 CC et une transmission de 6 vitesses contrairement à un 4 cylindres en ligne avec une transmission 5 rapports à l’époque. On retrouve d’ailleurs ce même moteur sur les modèles Z650 et Ninja 650. Bonne puissance et couple pour la catégorie @ 67HP / 47,5 lb-pi.

Lorsqu’on prend le temps de la regarder d’un peu plus près, on remarque le choix des jantes et pneu. Dans les années 70, on retrouvait des roues à rayons avec des pneus de route très sobre. Pour cette édition spéciale, Kawasaki à décider de lui poser des jantes en alliage et des pneus plus sport… Elle est définitivement prête à rouler dans les courbes et ce, plus qu’il y a 50 ans!

Kawasaki Z650RS 2022
Ais-je mentionné qu’il y a deux disques de frein à l’avant comme la Ninja 650? Un freinage solide qui nous permet de pousser la Z650RS et de le faire en toute confiance.  Pour moi, il est primordial d’avoir un freinage solide et la Kawasaki est au rendez-vous.

La Z650RS est sommes toute assez petite et basse. Siège à une hauteur de 31.5 pouces avec un empattement d’environ 55 pouces, ce qui en fait une moto très accessible pour tous les niveaux d’expérience.

Une position de conduite classique droite et naturelle. Le banc est aussi un peu à l’ancienne, de sa grosseur et sa forme. Il n’est pas inconfortable mais pas non plus conçu pour de grande sortie… c’est probablement simplement une question d’habitude et rien qu’on ne peut corriger au besoin non plus.

 

Kawasaki Z650RS 2022

Lorsque je l’ai conduit pour la première fois, j’étais en ville et instinctivement je roulais très doucement, comme si je roulais vraiment avec une moto d’antan. Ç’est la que je me suis dit;

« C’est le temps de voir ce qu’elle a dans le ventre… »

Lorsqu’on décide de tourner la poignée un peu, on réveille la version moderne de cette Kawasaki. La moto se comporte différemment, le moteur commence à chanter et, à ce moment, je comprends instantanément qu’il y a bien plus que le « tape à l’œil » à découvrir. À partir de 5000 tours, on oublie complètement le retro et on roule en mode sport…

Kawasaki Z650RS 2022
Kawasaki Z650RS 2022
Pour conclure

« Je dirais que c’est une moto qui dissimule bien ses capacités et qui en surprendra plus d’un. Une moto intemporelle et performante.»

J’ai apprécié conduire la Z650RS autant en ville que sur la grande route.  Elle prend bien les courbes, offre une géométrie intéressante et un comportement précis et prévisible. Son petit gabarit et sa légèreté en font une moto plaisante et facile à maitriser.

Une belle réussite pour Kawasaki qui a su bien balancer l’héritage et la technologie. Nous avions, pour notre essaie, le coloris vert émeraude bonbon au jante doré inspiré de la Z650 1976. Sachez qu’elle est aussi disponible en noir ainsi que la peinture spéciale 50e brun diamanté bonbon.

Merci à Kawasaki Motors Canada de nous avoir permis cet essai routier.

Et vous? Êtes-vous plus moderne ou retro ? Laissez-nous vos commentaires!

 

 

Jean-Sébastien Mackay
LeCarnetMoto.com  

error: Protected Content / Contenu Protégé